comédie de Saint Etienne (CDN)

La Comédie de St Etienne inaugure son nouveau théâtre

La nouvelle Comédie de St Etienne vient d’être inaugurée le 16 octobre dernier en présence de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen. Soixante-dix ans après sa création, le théâtre stéphanois quitte son site historique du centre-ville pour s’installer dans le quartier de la Plaine Achille. Un quartier qui confirme ainsi son statut de pôle culturel avec la proximité d’autres salles de spectacle comme le Zénith, le Palais des spectacles et le Fil.

Nouveau quartier, nouveaux locaux : tout un symbole pour le centre dramatique national qui fait peau neuve tout en restant fidèle à sa mission. « Le monde de 2017 n’a plus rien à voir avec celui de 1947, c’est certain et la matière théâtrale n’est plus la même, mais l’ambition de toucher des plus très larges est toujours ce qui nous guide » a déclaré son directeur Arnaud Meunier dans son discours inaugural.

Un théâtre populaire et décentralisé

Créés à la libération par Jeanne Laurent, les CDN (centre dramatiques nationaux) avaient pour vocation de promouvoir la culture théâtrale au-delà des élites bourgeoises et parisiennes, de créer des ponts entre les publics les plus divers possibles, et de faire découvrir un nouveau répertoire qui serait créé en province avant de tourner en France et à l’étranger. La Comédie de St Etienne fût le deuxième de ces CDN à être créé, en 1947, juste après Colmar. Ils sont aujourd’hui 39 théâtres en France à bénéficier de ce label. Ils sont financés à plus de 50 % par le ministère de la Culture, et pour le reste par les collectivités locales et les recettes propres. Dirigés par des artistes, ils proposent un théâtre pour tous publics.

Pour inaugurer la nouvelle saison, et le nouveau site de la Comédie, Arnaud Meunier a réaffirmé la mission d’origine du CDN, en choisissant de mettre à l’honneur la jeunesse. Il a monté un spectacle itinérant joué par des adolescents, comédiens amateurs, qui sont épaulés par des professionnels, sur des textes écrits spécialement pour eux par cinq auteurs. « Mettre la jeunesse au plateau en mélangeant amateurs et professionnels est une manière de rendre hommage à Jean Dasté, le fondateur de la Comédie de Saint-Étienne » a précisé le directeur et metteur en scène.

Arnaud Meunier dirige La Comédie depuis janvier 2011, où il collabore régulièrement avec des artistes associés. A côté de son activité de création, la Comédie est également l’une des douze écoles supérieures d’Art dramatique qui forme sur trois ans une promotion de dix élèves.

Une polémique et des excuses

L’été dernier, lors du festival d’Avignon, la directrice de la création artistique avait soulevé une vague de révolte chez les directeurs des CDN en leur lançant une phrase malheureuse : « votre système économique est à bout de souffle ». Dans un contexte de rigueur budgétaire, elle évoquait un « mur de Berlin entre les CDN et le théâtre privé ». Ce qui n’avait pas manqué de faire réagir les 39 directeurs qui ont interpellé Emmanuel Macron. La ministre de la Culture s’est excusée depuis. Pour Françoise Nyssen : « toutes les initiatives sont bonnes. Des collectifs émergent sur le territoire. Tout est symbiose et coopération. »

L’inauguration de son nouveau théâtre était pour Arnaud Meunier l’occasion de faire la preuve de la vitalité et de la modernité de la Comédie, à présent équipée de l’un des équipements les plus performants de France sur son nouveau site.

Des locaux dessinés par Studio Milou Architecture

La Comédie de St Etienne a donc ouvert ses portes dans les anciens locaux de la Stéphanoise de construction mécanique, réhabilités par l’agence Studio Milou Architecture. Cette « cathédrale », comme la décrit le journal Le Monde, s’étend sur 8000 m2 de surface, et a coûté 21,1 millions d’euros.

Studio Milou a choisi de créer un espace interactif et multifonctionnel, avec deux théâtres, et de nombreux espaces pour le public. Il a su sauvegarder l’héritage industriel tout en créant des espaces chaleureux et ouverts, avec toute une gamme de rouges, la couleur emblématique du théâtre. De grandes artères permettent au public de déambuler vers les jardins, qui eux-mêmes donnent sur le parc alentour. Le studio a réussi le pari d’en faire un lieu à la fois monumental et à dimension humaine et intime.

La Comédie poursuit donc son aventure dans ses nouveaux locaux, fidèle à son esprit d’origine, « celui d’un théâtre populaire où l’exigence et le plaisir sont au rendez-vous. »

www.lacomédie.fr

Ecrire un commentaire