shell éco marathon

Le Shell Eco-marathon Europe se met à l’heure anglaise

Le Shell Eco-marathon est une compétition automobile étudiante toute entière dédiée à la performance énergétique. La 31ème édition se déroule cette année pour la première fois au Royaume-Uni du 30 juin au 3 juillet prochain : 229 équipes inscrites, parmi lesquelles 59 équipes défendront les couleurs de la France, et qui tenteront de battre de nouveaux records en matière d’efficacité énergétique. Le but : Parcourir la plus longue distance possible dans les rues de Londres, avec l’équivalent d’un seul petit litre de carburant. Les meilleures équipes s’affronteront lors de la grande finale des pilotes, une première, le dimanche 3 juillet prochain.

Un évènement d’envergure internationale

Le Shell Eco-marathon est organisé chaque année en Asie, en Europe et aux Etats-Unis[1]. L’évènement permet aux étudiants de tester en compétition les véhicules qu’ils ont eux-mêmes conçus et construits tout au long de l’année. Le défi du Shell Eco-marathon est de stimuler l’innovation et la créativité en équipe, avec l’objectif d’inspirer les jeunes en leur donnant envie de devenir les scientifiques et les ingénieurs de demain.

shell eco marathon 2015

De la création à la construction, en passant par la conduite du véhicule, les étudiants de différents pays ont l’opportunité de mettre leurs compétences en pratique dans un cadre urbain. Des activités sont proposées sur place tout au long du weekend de compétition, afin d’impliquer au maximum les citadins locaux et les intéresser aux énergies du futur et aux technologies qui permettront de satisfaire leurs besoins en énergie dans le développement des grandes villes de demain.

Une première édition dans les rues de Londres

Ce sont donc des milliers d’étudiants provenant de 28 pays qui prendront le départ de la compétition le 30 juin prochain. Ils ne disposent plus que de quelques semaines pour concevoir et construire un véhicule performant en matière énergétique, qui devra parcourir le circuit londonien en consommant le moins possible. L’« UrbanConcept », la grande finale des pilotes qui regroupe les 20 meilleures équipes, récompensera le pilote ayant établi la meilleure stratégie.

Après 3 années à Rotterdam, les étudiants engagés découvriront un circuit fidèle à la réalité urbaine, afin d’illustrer que des véhicules innovants peuvent tout à fait se déplacer en ville. Les véhicules devront parcourir 8 tours du Queen Elizabeth Olympic Park, soit 18 kilomètres, dans un temps maximum de 43 minutes. L’énergie consommée par chaque équipe sera mesurée, et rapportée à 1 litre d’essence, soit 1 KWh, sur le total de distance parcourue.

La France est à nouveau le pays le plus représenté

Depuis le lancement en 1985, la France brille particulièrement dans le Shell Eco-marathon. Certaines équipes sont engagées depuis la toute première édition et c’est le pays le mieux représenté et aussi le plus performant. En 30 ans de compétition, la France a occupé le premier rang à 25 reprises dans la classe « prototype à essence », la catégorie historique. L’an dernier, les équipes tricolores ont été à la hauteur, en remportant 6 des 10 prix disputés sur circuit, et 2 des 5 prix hors-circuit. Dans la catégorie « prototype », la France avait obtenu la meilleure performance en recourant au gaz naturel pour véhicule (GNV) pour la première fois alors que l’équipe engagée dans la catégorie « prototype à essence » remportait le premier prix, comme en 2014, en battant son propre record. L’édition 2016 sera surement aussi fructueuse que les précédentes éditions pour les concurrents français.

 

[1] Cette année, le Shell Eco-marathon Asie s’est déroulé en mars dernier à Manille aux Philippines et le Shell Eco-marathon Amériques en avril dernier dans la ville de Detroit au nord des Etats-Unis.

Ecrire un commentaire