Maison du Peuple Clichy Rémi Muzeau

Clichy : Ricciotti réinvente la Maison du Peuple dans la ville de Rémi Muzeau

La Maison du Peuple de Clichy s’apprête à faire peau neuve. « Bijou mécanique » datant des années 1930 classé à l’inventaire des monuments historiques, le bâtiment est le premier en France à recourir à la technique des murs-rideaux. Un projet de l’architecte Rudy Ricciotti (stade Jean Bouin à Paris, MuCEM à Marseille, Espace Aimé-Césaire à Gennevilliers) s’apprête à lui donner une nouvelle vie. Une nouvelle étape dans la métamorphose urbaine que Rémi Muzeau souhaite pour sa ville.

Un monument phare de Clichy

C’est un petit bijou d’architecture classé à l’inventaire des monuments historiques qui s’apprête à connaître une seconde jeunesse. A l’issue de l’appel à projet « Inventons la métropole » lancé par la métropole du Grand Paris, la Maison du Peuple de Clichy s’apprête à renouer avec sa vocation originelle d’accueil du public grâce au projet de Rudy Ricciotti. L’aboutissement d’un long processus pour la Ville qui souhaite redonner vie à l’édifice. « Pour nous, Inventons la métropole était une opportunité inespérée », confie Rémi Muzeau, maire (LR) de Clichy au journal Le Parisien. « Cela fait trente ans que nous cherchons des partenaires et des projets pour ce bâtiment à l’architecture exceptionnelle ».

La Maison du Peuple est un monument phare de la ville. Construit dans les années 1930, le bâtiment situé rue Martissot est l’œuvre de Marcel Lods, d’Eugène Beaudouin, de Jean Prouvé et de Vladimir Bodiansky. La Maison du Peuple doit alors servir de lieu de rencontre pour les Clichois. Salle de cinéma et de conférence, marché couvert, espaces de bureaux… Leur parti pris architectural est celui de l’utilisation maximale de l’espace et de la polyvalence. Pour ce faire, les concepteurs de l’édifice multiplient les prouesses techniques pour l’époque. L’utilisation pour la première fois de murs-rideaux (murs non porteurs suspendus à la structure), toit en verrière mobile et structure métallique font du projet une réalisation d’avant-garde. Ancien abri pendant la seconde guerre mondiale et témoignage de la longue tradition ouvrière de la commune, la Maison du Peuple raconte également à sa manière l’histoire de Clichy. Une valeur patrimoniale forte qui vaudra à la Maison du Peuple son classement aux monuments historiques en 1984.

clichy Rémi Muzeau maison du peuple

Le Maire de Clichy Rémi Muzeau siégeait dans le jury qui a choisi le projet.

La réhabilitation de la Maison du Peuple projet du Maire Rémi Muzeau

Autrefois centrale dans la vie locale, la Maison du Peuple doit fermer ses portes en partie à partir des années 1990 en attente d’une réhabilitation complète. Si le bâtiment a retrouvé entre temps son aspect extérieur originel, celui-ci ne renoue pas pour autant avec sa vocation première, faute de vision pour l’avenir du lieu. A l’échelle locale, l’abandon relatif de la Maison du Peuple devient un sujet politique. Lors des élections municipales de 2014, Rémi Muzeau, candidat LR élu en 2015, fait de sa relance l’un de ses chevaux de bataille.

Le lancement de l’appel à projet « Inventons la métropole » par la métropole du Grand Paris en 2016 se présente comme une opportunité pour Clichy de relancer sa Maison du Peuple. Clichy présente sa candidature et est finalement sélectionnée parmi 54 autres sites à réhabiliter ou à bâtir. « Grâce à la Métropole, une dynamique a été enclenchée. Pour nous c’est une excellente nouvelle car la ville ne pouvait supporter seule le coût de la réhabilitation du site » expliquait Rémi Muzeau en mars 2017 au Parisien.

Trois projets sont alors présentés : une « Maison des communs » à vocation événementiel par le promoteur Novaxia associé à l’architecte Shigeru Ban (Cité musicale de l’Ile Seguin) ; un hôtel de 120 chambres tourné vers la gastronomie par Linkcity associé au cabinet AHA Atelier Herbez architecte. Troisième projet, Duval développement et l’architecte Rudy Ricciotti proposent de recentrer la Maison du Peuple autour de la cuisine et de la culture en partenariat avec le centre Pompidou. C’est ce dernier projet qui  est finalement sélectionné par le jury dans lequel siège le maire de Clichy Rémi Muzeau.

clichy rémi muzeau maison du peuple

Vue de l’intérieur du futur projet de la Maison du Peuple. Crédits : Duval / Rudy Ricciotti

Un projet orienté vers la cuisine et la culture

Le projet de David Ricciotti prévoit la construction d’un édifice de 30 étages à l’arrière de la Maison du Peuple. Culminant au-dessus de Clichy à 96 mètres de haut, le bâtiment sera pourvue d’une façade exosquelette en béton fibré et en verre qui « dialoguera telle une sentinelle avec la cité judiciaire des Batignolles ». Le rez-de-chaussée accueillera un marché alimentaire de 600 m² orienté vers les petits producteurs, des boutiques, une épicerie haut-de-gamme et un restaurant exploité par Augustin Legrand. Un espace « éducation » comportant une librairie et une crèche y seront également installés. Enfin, les mécanismes du bâtiment dont la verrière et les cloisons coulissantes seront remises en service.

Le premier étage accueillera des activités culturelles en partenariat avec le Centre Pompidou, notamment des expositions, des projections et des concerts. L’édifice abritera quant à elle un hôtel 4 étoiles de 100 chambres du groupe Hyatt ainsi qu’une centaine d’appartements de standing dans ses étages les plus élevés.

Un projet très diversifié qui s’inscrit dans la dynamique de renouvellement urbain impulsée par le nouveau Maire Rémi Muzeau. Un pas de plus vers le changement de physionomie du nord de Paris, déjà bien amorcé par l’achèvement prochain de la Cité judiciaire de Paris porte de Clichy conçue par Renzo Piano.

Clichy Rémi Muzeau Maison du Peuple

Crédits : Duval / Rudy Ricciotti

Ecrire un commentaire