canopée des halles

Ces projets qui vont changer Paris

Anne Hidalgo souhaite faire de Paris, une « ville bienveillante, harmonieuse, durable, intelligente, à l’avant-garde des transformations et innovations urbaines rendues nécessaires par les enjeux du climat, du logement, les évolutions des formes de vie sociale, des modes de travail. » De nombreux chantiers sont en cours ou prévus dans la capitale, afin de moderniser la ville et de l’adapter aux besoins des citoyens.

En mai 2015, la mairie de Paris a lancé le processus de concertation des Parisiens sur l’aménagement des voies sur berges. Anne Hidalgo souhaite en effet prolonger la piétonisation des voies, projet phare débuté durant l’été 2013. Le projet sera définitivement arrêté à l’automne 2015. Ce projet fait plus largement partie du plan d’aménagement parisien, qui comprend des projets phares mais également des rénovations de quartiers, afin d’adapter la ville au mode de vie des Parisiens mais surtout de préparer le Grand Paris.

Les projets phares

Parmi ces projets, on compte également le réaménagement des Halles, commencé en 2010 et qui devrait offrir, en 2016, un nouveau jardin, un nouveau Forum plus lumineux et moderne ainsi qu’un quartier piéton étendu. La canopée recouvrant le site a été pensée afin de relier la ville du dessus et celle du dessous.

Plus au sud, dans le XVe arrondissement, le nouveau siège du ministère de la Défense a vu le jour en début d’année 2015. Il regroupera 9 300 militaires et civils ainsi que les divers états-majors des forces armées françaises.

tour triangleToujours dans le XVe arrondissement, le projet de la tour Triangle est plus discuté. Cette tour futuriste de 180 mètres de haut pour 142 étages s’inscrit dans le projet de rénovation du parc de Versailles, qui prévoit notamment la création d’un centre de congrès de 5200 places et la modernisation des espaces destinés aux salons. Cette réalisation créera de nouveaux liens entre les frontières des villes de Paris, Vanves et Issy-les-Moulineaux.

L’éco quartier Saint-Vincent-de-Paul est un projet représentatif de cette volonté de faire de Paris une ville durable. La mairie de Paris espère en effet racheter l’ancien hôpital du XVIe arrondissement pour le transformer en éco quartier avec 600 logements (privés et sociaux), une crèche, un gymnase, une école et un jardin de 2000 mètres carrés. Le projet prévoit également des toitures et façades végétalisées ainsi que des potagers urbains.

Rééquilibrer l’Est parisien

Les grandes opérations de Paris Rive Gauche (PRG) et Paris Nord Est (PNE) vont également être poursuivies. Celles-ci visent à rééquilibrer l’Est parisien, notamment face au quartier d’affaires de la Défense, mais également à améliorer les coutures entre Paris et les villes voisines.

D’autres opérations du GPRU (grand plan de rénovation urbain) sont toujours en cours. Toujours à l’Est, le secteur Bercy-Charenton (XIIe arrondissement) est situé à la frontière de Paris et Charenton-le-Pont et est cerné par la Seine et des infrastructures lourdes (réseau ferré et boulevard périphérique). L’objectif est d’y faire sortir de terre 350 logements, un collège et une bibliothèque.

la-ZAC-Clichy-BatignollesAu sud de la porte de Bagnolet, dans le XXe arrondissement, l’opération Python-Duvernois a pour objectif de réaménager deux barres d’immeubles fortement exposées aux nuisances du périphérique et d’y créer de nouveaux logements pour les 125 familles qui y résident, mais aussi des logements privés, un crèche, des équipements sportifs neufs.

Plus à l’ouest, la ZAC Clichy-Batignolles devrait être achevée en 2017. Cette vaste friche ferroviaire du XVIIe arrondissement accueillera alors 6500 nouveaux habitants et près de 12 700 employés. Le quartier sera également desservi par deux nouvelles stations de la ligne 14 et par le tramway T3.

L’importance des gares

Dans le cadre des ces opérations de réaménagement, une attention toutes particulière est portée aux gares. En effet elles nécessitent une vision d’ensemble des problématiques : accessibilité, commerce, attractivité économique…

gare-austerlitz-parisAu cœur du projet Paris Rive Gauche, le chantier de la gare d’Austerlitz a commencé en 2011 et devrait être achevé en 2020, pour un coût total de 600 millions d’euros. La gare a été repensée afin d’améliorer la circulation des voyageurs, et de rénover les parkings et les commerces. L’ensemble du quartier Salpêtrière est repensé avec la construction de logements, de bureaux et d’équipements collectifs.

De nombreuses gares sont prises en compte dans l’opération Paris Nord-Est, avec notamment l’emblématique gare du Nord (première gare d’Europe avec une moyenne de 650 000 passagers par jour). Celle-ci doit être modernisée d’ici 2018 avec un budget de 73 millions d’euros afin de régler les problèmes les plus urgents. Mais un projet de rénovation plus important a été prévu par la SNCF qui s’étalera jusqu’en 2023 et se chiffrera en centaines de millions d’euros.

Toujours dans le cadre de PNE, la gare des Mines-Fillettes accueillera une partie du futur quartier universitaire international du Grand Paris. Une nouvelle gare verra également le jour dans le XIXe arrondissement, entre les stations Magenta et Pantin. La gare Rosa Park devrait accueillir des voyageurs à partir de décembre 2015, elle desservira la ligne E du RER et permettra des correspondances avec la ligne de tramway T3bis, plusieurs lignes de bus et la ligne 7 du métro.

Le réaménagement des grandes places parisiennes est aussi une priorité : Bastille, Denfert-Rochereau, Italie, Montparnasse, Nation et Panthéon pour qu’une importance soit accordée aux piétons, aux circulations douces, à la nature et au lien social.

Accueillir les grands événements

De nombreuses rénovations des lieux sportifs et culturels sont également prévues. Au cœur du parc de la Villette, la Philharmonie est ouverte au public parisien depuis janvier 2015. Le bâtiment, dessiné par Jean Nouvel, accueille un auditorium de 2400 places et cinq lieux de répétition. L’auditorium de la maison de la Radio (XVIe arrondissement) a été inauguré en novembre 2014. Le chantier devrait être achevé fin 2017 début 2018, mais de nouveaux retards sont à craindre après l’incendie survenu le 31 octobre 2014.

Le palais omnisport de Paris-Bercy (XIIe arrondissement) comptera 3 000 places de plus (pour un total de 20 000) et le nombre de loges passera de 18 à 53 d’ici octobre 2015. Les travaux, dont le montant est évalué à 96 millions d’euros, sont également l’occasion de renommer ce lieu emblématique qui s’appellera désormais Bercy Arena.

Le Parc des Princes (Paris XVIe), fief du Paris-Saint-Germain, sera également mis aux normes dans la perspective de l’Euro 2016 de football. Le propriétaire qatari du club prévoit par la suite une rénovation de plus grande ampleur, afin, notamment, de porter la capacité du stade à 60 000 spectateurs. Toujours dans le XVIe, le stade de Roland-Garros devait être rénové et agrandit, mais les travaux – qui aurait dû commencer en 2013 – ont fait l’objet de recours. La destruction d’une partie des serres d’Auteuil, nécessaire à la réalisation d’un nouveau court de tennis de 5 000 places, freine pour l’instant la réalisation de ce projet.

De nombreuses opérations qui vont modifier le visage parisien sont ainsi en cours. Pour Anne Hidalgo « une ville comme Paris doit être capable de se réinventer à chaque instant, pour relever les nombreux défis qui se présentent à elle. » Et la maire souhaite également que les Parisiens prennent part à ce projet, c’est notamment pour cela que le site reinventer.paris a été lancé. Il permet à chacun de proposer sa vision du Paris de demain. A vos claviers !