Sky City Urban Attitude

Board Group annonce la construction éclair de la plus grande tour de la planète

Sky City : le gratte-ciel le plus haut du monde en Chine! Et la France ?

L’entreprise chinoise Board Group annonce la construction en seulement dix mois d’une tour de 838 mètres. Quelle place pour la France dans la compétition architecturale mondiale ?

Broad Group, une entreprise chinoise, a annoncé son intention de construire en dix mois seulement un nouveau gratte-ciel appelé « Sky City » à Changsha, ville du centre de la Chine. Il ne s’agira pas de n’importe quel gratte-ciel puisque fort de ses 838 mètres, il viendra ravir le titre de plus haut gratte-ciel de la planète à la tour Burj Khalifa de Dubaï.

Un pied-de-nez à Dubaï !

Sky-City-One-838-metres-comparatif

Ce projet titanesque est impressionnant sous biens des aspects. Premièrement, construire le building le plus haut du monde, en y installant en son sein écoles, bureaux, centres commerciaux est un véritable exploit technique.

Deuxièmement, le projet est un pied de nez à la Burj Khalifa puisque le coût de construction annoncé est de 9 milliards de Yuan, soit environ 40% moins cher que la tour de Dubaï.

Enfin, le temps de construction du Sky City sera de 10 mois selon Broad Group – sans compter les 120 jours nécessaires pour produire les pièces préfabriquées qui seront utilisées lors de la construction. Rappelons que l’entreprise s’était déjà illustrée en construisant une tour de 30 étages en deux semaines en décembre 2011. La Burj Khalifa, quant à elle, fut terminée en cinq ans.

Bien entendu, de nombreux professionnels du milieu restent sceptiques sur la capacité de l’entreprise à respecter les délais annoncés… « Coup de comm’ » ou futur exploit technique ? Réponse dans dix mois.

Et la France dans tout ça ?

Vu de l’Hexagone, cette bataille de projets titanesques nous amène à nous questionner sur l’actuelle expertise française en la matière. Il n’existe pas de projet d’envergure en France capable de rivaliser avec ceux annoncés en Asie et au Proche-Orient. La France est-elle à cours de Soufflot, de Mansart ou de Du Cerceau ?

Des projets moins ambitieux

Nous avions beaucoup entendu parler du projet du Grand Paris. Cela semble être un des rares projets français d’envergure médiatisés. Le projet du Grand Paris inclut ainsi la construction d’une tour dénommée la Tour Triangle qui s’élèverait au centre du Parc des expositions de la porte de Versailles.

La forme triangulaire originale de la Tour Triangle, proposée par l’agence Herzog & de Meuron, est novatrice et s’affranchit des codes des gratte-ciels classiques.

Le projet parisien atteindra « seulement » 180 mètres et contiendra principalement des bureaux, il s’agira plus d’un « business center » que d’une ville comme le Sky City – le concept est plus classique par conséquent.

Un manque de médiatisation à l’international

Certains projets en France sont pourtant intéressants et témoignent des réelles compétences en la matière. L’internaute a d’ailleurs publié une liste des futurs grands projets français à consulter.

Cependant, ces projets architecturaux semblent plus à rayonnement régional qu’international, et ne peuvent pas réellement se vanter de faire de l’ombre à la Sky City.

La France est-elle hermétique au changement ?

La France manquerait-elle d’ambition ? Ou sommes-nous simplement peu enclin au changement sur notre territoire ?

Il semblerait que la France rencontre des difficultés à lancer de grands projets. Cela provient, non pas d’un manque de confiance politique ou d’ambition, mais des populations qui s’opposent de manière quasi-systématique aux projets d’urbanisme – comment ne pas penser à l’actuelle opposition au projet de Notre-Dame-Des-Landes ?

Désirons-nous conserver le paysage de nos villes tel qu’il est ? L’urbanisme ferait-il partie de l’exception culturelle française ? Rappelons que des voix s’étaient élevées contre la construction de la Tour Eiffel en 1887… et la Tour Montparnasse vous trouvez ça beau ?